« | »

Top 10 des films de basket

Mad in USA | Par Antoine le 13 mars 2011 à 2 h 20 min


Il y a eu les Césars, puis les Oscars, et enfin notre version NBA des oscars, on poursuit donc dans la thématique cinéma cette semaine avec un top 10 des meilleurs films parlant de notre sport favori : le basketball. L’ordre peut varier selon les sensibilités, mais chacun de ces films devrait avoir été vu par tout fan qui se respecte, même si certains ne sont malheureusement visibles qu’en anglais (il existe des moyens de se les procurer et de choper les sous-titres au passage, que nous ne mentionneront pas pour des raisons légales. Mais ces moyens existent ;p).

1 – Hoop Dreams

Souvent, le basketteur cinéphile est confronté à un choix laborieux : un film de fiction qui lui apportera l’action mais pas le sentiment de réalité, ou le documentaire qui lui apportera cette impression réaliste mais se révèle parfois déconnecté de l’aspect sportif voire narratif. Hoop Dreams réussi à solver ce problème. Pendant des années, le réalisateur a suivi deux jeunes joueurs de Chicago, de leurs années collège à l’université, sans oublier les années lycées. Un monument de la culture basketballistique, qui offre en plus un regard profond sur la société américaine et le recrutement vers le sport-spectacle. À ne pas louper. Acheter Hoop Dreams en DVD

2- He Got Game

À un moment, quand le personnage principal s’appelle Jesus et qu’on arrive quand même à dépasser cette anomalie, c’est que le film est forcément excellent ! Non seulement l’idée brillante d’utiliser un véritable basketteur (Ray Allen, excusez du peu) s’est révélée parfaite, mais en plus l’idée non moins brillante d’y associer un véritable acteur (Denzel Washington, la grande classe aussi) permet d’atteindre le summum du genre. Ajoutez-y un scénario pas bête et un réalisateur talentueux (Spike Lee, là aussi je dois enfoncer le clou ?), et vous obtenez une recette presque parfaite. Certes, certaines scènes sont un peu limites tout comme certains dialogues, voire le jeu d’acteur de Ray-Ray, mais l’ensemble reste quand même impressionnant.

3 – Les blancs ne savent pas sauter

C’est peut-être le placer un peu haut dans la liste, tant les performances basket sont limitées. Mais au moins, voilà un film basket qui arrive à nous faire marrer sans nous prendre pour des idiots. Dans le style léger mais intéressant, c’est un véritable classique, qui se laisse regarder à l’envie. En plus, il y a quelques extras qui lui permettent de se détacher du lot : un dialogue brillant sur Jimi Hendrix, une présence féminine pour le moins troublante… bref, un plaisir à consommer sans modération.

4 – Hooked - The Legend of Demetrius Mitchell

Le film s’ouvre sur Gary Payton, Jason Kidd et Brian Shaw nous expliquant que Demetrius leur bottait le cul au temps des années lycées. Quoi ? Comment un joueur qui aurait des qualités de shoot, de jeu et d’athlétisme supérieur à ces trois meneurs-là (tous vainqueurs de titres NBA, ou presque pour J-Kidd), ne mesurant que 5 ft 9 (moins d’1m80)  et ayant remporté tous les Slam Dunk Contests imaginables a-t-il pu passer inaperçu ? La réponse est donnée par « Hook » lui-même et son entourage. Une jeunesse passée dans les quartiers mal famés et la drogue, qui le mèneront à la prison sans passer par la case université ni NBA, où il était plus que destiné. Une histoire malheureusement plus courante qu’on ne le pense, racontée ici par le principal intéressé entre les murs de sa géôle, entre deux matches de playground en prison, où le nom The Cage n’est ici pas figuratif… Très marquant.

5 – Coach Carter

Il faut vraiment que ce soit une histoire vraie pour qu’on ne trouve pas le scénario trop « gros ». Heureusement, ç’en est une. Celle d’un coach ancienne gloire de lycée qui revient entrainer l’équipe où il a établit le record de points et passes. En plus d’exploits sportifs, il demandera à ses joueurs « l’excellence » scolaire, en tout cas se mettre à niveau pour espérer étudier à la fac, et pas juste y scorer quelques paniers. Un sacré challenge pour des jeunes déjà dé-scolarisés et évoluant au milieu de la délinquance et la misère, durant lequel le coach montrera sa fermeté en décidant de fermer la salle d’entrainement et boycotter les matches au milieu d’une saison sans défaites… Samuel L. Jackson interprête ce Coach Carter qui ne fait pas de quartier.

6 - Hoosiers
Peut-être trop américain pour être dans cette liste. Je dis ça dans le sens où c’est un véritable classique aux États-Unis, auquel des spectateurs européens auront par contre peut-être du mal à adhérer. Le film, qui raconte le parcours d’une équipe de lycée d’une petite ville de l’Indiana qui réussit à atteindre les sommets en partant de rien, a en plus pas mal vieilli. Par contre, Gene Hackman (l’acteur principal de French Connection) réalise une performance très crédible en tant qu’entraineur, ses discours dans les vestiaires sont d’ailleurs cultes. Ce qui fait au moins une bonne raison de le voir.

7 – More Than a Game

Je ne doute pas que beaucoup auraient voulu voir ce titre beaucoup plus haut – tandis que d’autres ne veulent toujours pas en entendre parler. Personnellement, je l’ai suffisament aimé pour le mentionner, mais il est trop à cheval entre le rendu réalistique-sincère et l’objet promotionel bien foutu pour que j’arrive complètement à le kiffer. Ceci dit, voir LeBron pendant ses plus jeunes années, l’histoire improbable de cette équipe de St Vincent St Mary et certains aspects de la hype médiatique sans précédent que l’épisode a créé vaut le coup d’oeil. Par ailleurs, le coach Dru Joyce est vraiment sympa dans la vraie vie aussi.

8 – Blue Chips

Pas forcément beaucoup vu en France. C’est pourtant certainement le seul film (ou CD) d’une megastar du basket (Shaq) qui en vaut la peine. Pas forcément non plus le plus fin d’entre tous, le sujet est clairement de montrer de manière brutale les déviances du sytème de recrutement en NCAA. Au moins, il comporte une vraie portée dramatique, avec Nick Nolte qui fait du très bon boulot dans le rôle du coach au bord de la crise de nerfs (l’autre bord : celui où on pète les plombs tout le temps). Shaq n’est pas vraiment un acteur de génie, mais il a au moins une véritable présence à l’écran et est déjà une freak of nature. Ce serait con qu’il prenne sa retraite avant que vous n’ayez vu le film.

9 – J’ai failli mettre 9, un chiffre, un homme, sur notre Tony Parker national, puisqu’on en est à la 9ème position, mais je ne le ferai pas. Premièrement, parce que je préfère mentionner les documentaires du tout aussi français Nicolas de Virieu : Destination NBA sur la draft de Batum et Ajinça, pour n’en citer qu’un (photo à gauche), mais il y a aussi ceux sur l’équipe de France jeunes (Novi Generation), la Slam Nation, ou encore Moustapha Sonko et autres légendes du basket français comme Hervé Dubuisson. Deuxièmement, parce que je n’ai pas vu 9... Je sais, shame on me.

10 – La série 30 for 30 d’ESPN

C’est vrai, c’est encore un peu tricher de ne pas débattre quels sont les meilleurs films basket de la série. Mais je n’ai pas de préférence entre Once Brothers sur Vlade Divac et Drazen Petrovic, Jordan Rides the Bus sur la période baseball de His Airness, Reggie Miller vs the New York Knicks déjà mentionné ici, No Crossover : The Trial of Allen Iverson qui est à voir pour les fans et non-fans de A.I., Without Bias sur un joueur considéré comme peut-être meilleur que Jordan à la fac, ou The Fab Five sur, euh, bein le Fab Five, tiens !

Mentions honorables : Rebound – The Legend of Earl « The Goat » Manigault, pour les fans hardcore des légendes de playground ; Through The Fire, pour les fans hardcore des histoires de jeunes joueurs sous pression avant la draft (ici Sebastian Telfair) ; Above The Rim pour les fans hardcore de Tupac, parce que les scènes basket sont limite horribles ; Gunnin’  for That Number One Spot, pour les fans hardcore de films/docus basket, parce que le sujet est nickel : des top-prospects tels Michael Beasley et Tyreke Evans, et le réalisateur est en plus un Beastie Boy (!), mais ça part vraiment dans tous les sens pour le public généraliste ; Glory Road, pour les fans hardcore de films à la Disney sur le basket, car le sujet de base est bien : la première équipe à avoir aligné un cinq majeur black en NCAA, mais le traitement est assez cliché.

Pour des raisons de commodité, je me suis arrêté aux films qui prennent principalement le basket comme sujet, des films comme À la rencontre de Forrester, Basketball Diaries ou Space Jam n’ont donc pas pu entrer dans la liste (ah bon, le sujet principal de Space Jam était bien le basket ? J’avais pas remarqué…). J’ai également volontairement exclu le très bon documentaire d’HBO Magic & Bird : A Courtship of Rivals, car le bouquin « When The Game was Ours » avec ces deux protagonistes est encore plus excellent. Ce qui me fait d’ailleurs remarquer que c’est bien beau de mater des films, mais n’oublions pas les livres ! Un prochain Top 10 y sera peut-être dédié bientôt…

Transformez-vous en critique et laissez votre avis !


Poster un Comm'...

Tu peux insérer des smileys en cliquant dessus :

Nous vous rappelons que tout commentaire sera controlé préalablement à sa mise en ligne.
Nous vous prions de respecter les termes décrits dans l'avertissement.
Votre adresse IP pourra être enregistrée.

Déjà 16 Commentaires :

  1. Yann
  2. Super sujet :O Original tout en restant dans le thème, vraiment bien !
    Moi qui est limité à Coach Carter (que j’ai vraiment apprécié), et ce petit top 10 m’aidera dans mes futurs choix ;)

    le 13 mars 2011 à 11 h 55 min

  3. Jeff
  4. Ben heu… Et MagicBasket alors… :( :P

    le 13 mars 2011 à 14 h 54 min

  5. Antoine
  6. Ouais, l’idée est aussi de permettre à chacun d’aller chercher des films. Par ailleurs, je me suis rattrapé en matant 9, sur TP, il rentre vraiment pas dans la liste selon moi.

    le 14 mars 2011 à 14 h 51 min

  7. Alex balladdict
  8. Excellent article qu eje vais m’empresser de faire tourner ! Tous les fans de basket ET de ciné devraient en prendre note pour remplir leurs nuits d’insomnies.

    Et je l’avoue, Hollywood got me, Coach Carter reste mon film préféré…Mais grosse mention spéciale à He Got Game et Rebound, The Legend of Earl « The GOAT » Manigault, que tu as sous-estimé tout de même…

    Merci pour les choix qui s’offrent à moi désormais ;)

    le 15 mars 2011 à 19 h 35 min

  9. Antoine
  10. @ Jeff : Gros LOL j’ai jamais dépassé la bande annonce.. le genre de film qu’on peut mater que s’il y a un gamin de moins de 10 ans dans la pièce… Il y aurait Shaolin Basket aussi dans le style.
    @ Alex, merci et bon blog Ball Addict. Disons que j’ai essayé de représenter tous les genres et Hooked m’a plus marqué que Rebound… mais il est effectivement excellent.
    Autre film non mentionné : Love & Basketball, à ne mater que si y’a votre copine dans la pièce… et encore, vaut mieux que ce soit une balleuse et que vous ayez le sens de l’humour, tellement cette amourette sur fond de basketball est autant à l’eau de rose qu’elle vire à l’eau de boudin. Common a également -malheureusement- participé à un nanar sur fond de NBA : Just Wright avec Queen Latifah sorti l’an dernier…

    le 16 mars 2011 à 14 h 29 min

  11. Jino
  12. Il faut remonter Blue Chips dans le classement ! Par contre, il manque semi-pro : le film ultime avec Will Ferrell, génie par excellence, à hurler du début à la fin.

    le 16 mars 2011 à 15 h 45 min

  13. Antoine
  14. Hey Jino sympa de te voir ici !
    Ah m***** c vrai j’avais oublié Semi-pro !!! À la limite il peut passer en troisième position direct à la place de White Men Can’t Jump puisque c’est aussi dans le style comique. Niveau basket c’est assez limite mais effectivement c’est très marrant et ça nous parle d’un univers peu connu : la ABA, avec certaines anecdotes qui étaient en plus vraies !
    Sinon j’ai quand même trouvé Blue Chips trop simpliste, trop focalisé sur le coach et avec quelques fausses notes en plus. Donc perso non je ne le remonte pas, surtout avec Hoop Dreams présent dans la liste qui parle déjà des problèmes autour du recrutement… Mais ça reste l’opinion de chacun tout ça.

    le 17 mars 2011 à 2 h 20 min

  15. Jino
  16. OK je vais essayer de voir Hoop Dreams…
    Alors, Jésus en vrai, il fait de l’effet ? Très métaphorique non ses histoires de pont, rivières et rives. Il veut traverser les mers ?
    Tu as oublié de lui demander si les copains de Perk – le grand oeuf Garnette et le petit gras Dévisse – ont versé une larme dans les vestiaires à son départ…

    le 18 mars 2011 à 8 h 55 min

  17. Antoine
  18. Ahahah ouais je peux dire que j’ai vu Jésus ! J’ai aussi trouvé ça marrant ses métaphores, et original… Par contre comme ils venaient de perdre c’était pas facile de lui poser des questions et le faire répondre déjà, donc non je ne suis pas allé le chambrer… Mais Big Baby était presque abattu, je mettrai sûrement une bribe d’itw avec lui ici.
    Le truc pas mal c’est que j’ai enchainé avec notre Messie national (Joakim Noah) hier soir (dispo sur Sports.fr, quand on fait de l’autopromotion faut le faire à fond !), et lui c’est plutôt fleuri ses métaphores… mais c’est ça qu’est bon aussi !
    La convalescence se passe bien de ton côté ?

    le 18 mars 2011 à 14 h 01 min

  19. bastien
  20. on peux on les télécharger ou les voir ? merci!

    le 18 novembre 2011 à 13 h 57 min

  21. Oscar
  22. Il y a « A toi de jouer petit », plus connu sous le nom « The Pistol, the birth of a legend » qui est un très bon film. Il date certes, de 1991 mais il retrace la vie de Pete Maravich.

    le 24 décembre 2011 à 18 h 23 min

  23. Gowan
  24. Très intéressant mais la moitié des films sont durs à trouver.
    Tu aurais pu mettre des liens !

    le 15 juin 2012 à 12 h 36 min

  25. Beny
  26. Hurricane Season, sorti en 2009 avec Forest Withaker et Bow Wow. Inspiré d’une histoire vraie. Un an après les ravages de l’Ouragan Katrina, Al Collins, entraîneur de basket, tente de monter une équipe de basket, dont les joueurs ont tous été, de près ou de loin, touchés par ce drame. A voir !!!!!!!

    le 8 septembre 2012 à 23 h 33 min

  27. Bertrand
  28. Je recherche un film certainement année 80 sur l’histoire d’un jeune américain au début du siècle dernier habitant en pleine campagne découvrant le basket-ball par son maître d’école…

    Est-ce que cela vous dit quelque chose ? Merci

    le 19 novembre 2012 à 10 h 48 min

  29. Carlo
  30. Bonjour,

    Un film a été oublié, Thunderstruck avec la megastar Kevin Durrant, a conseiller pour toute la famille.

    Meilleurs salutations.

    le 28 avril 2013 à 11 h 47 min

  31. kalim
  32. Glory road (titre français: les chemins du triomphe)très bon film non mentionné tiré d’une histoire vraie

    le 22 septembre 2013 à 23 h 34 min