« | »

Champions et futur!

Le post de MrFundamentals | Par MrFundamentals le 15 juin 2011 à 20 h 47 min

Le post de MrFundamentals (Week 22)

Comme dirait l’autre : « Here we go again » , une nouvelle saison NBA qui vient de se finir, et un nouveau champion, qui obtient enfin ce qu’il se devait d’avoir : les Mavericks de Dallas. Alors même si vous avez l’habitude de voir des analyses des Finales d’autres auteurs (bien moins meilleurs que les miens parce que c’est que moi qui l’a fait et que c’est plus mieux que les autres ! MODE C’EST PAS CE QUE VOUS CROIVEZ OFF ), ici votre serviteur vous fera une analyse (quoi que subjective pour tous ceux qui me connaissent, et dieu sait s’ils sont nombreux toutes les semaines à lire mes conneries articles !) pertinente du pourquoi que c’est les Mavs qui ont gagné ou pourquoi que Lebron il nous saoule grave (MODE FOTDAKOR OFF) et toutes autres question intéressante… ou pas ! Aller traite de plaisanterie, c’est parti !

 

La consécration de la semaine : Dallas Mavericks

Marc Cuban a (enfin) de quoi être fier de son équipe!

Avant de commencer cet article je voudrais dire un gros BAZINGA à tous les rédacteurs de ce site qui ont voté pour une victoire du Heat (c’est-à-dire tous…sauf moi !). Mais il ne faut pas leur en vouloir lecteurs, ils ne sont pas si mauvais que ça finalement, c’est juste votre serviteur qui a eu beaucoup de chance dans sa hantise des copains de Dwayne. Les Mavs champions, c’est la victoire du basket total et collectif avec LE franchise player qui incarne l’équipe et qui lui a toujours juré fidélité même après les coups durs, contre le jeu en isolation, très athlétique et avec une grosse défense composé de gars qui ont justement lâché lâchement leurs teams respectifs. Revenons sur ce que nous a réservé cette Finale « de toute beaaaauuuuuté ! »

Pour Dallas c’est enfin la consécration. Après 10ans de présence en playoffs qui se sont terminés sur des désillusions (remember Warriors en 2007 ou les Spurs l’année dernière), les francs-tireurs (et là c’est le cas de le dire !) ont enfin vaincus leurs démons et ont enfin su être clutch en fin de match ce qui n’était absolument pas le cas les années précédentes. Mais ce qui a fait vraiment la différence c’est en plus du niveau exceptionnel de Dirk (qui est un peu rentré dans le rang (« seulement » 26 points de moyenne) après une série exceptionnelle contre le Thunder (32.2 points par match)) les différents facteurs X des Mavs qui ont terrassé le Heat. Les Lil Js comme on aime les appeler outre Atlantique ont tour à tour explosé en morceaux la défense pourtant labellisée et réputée des hommes de Spolestra : lors des deux derniers matchs de la série qui ont mis la tête du Heat sous l’eau, Barea, Terry et Kidd marquent 51 points à eux seuls par match. Et ont même pu compter sur les Stevenson (qui marque ses 9 points pour passer devant pour ne plus être mené), Chandler avec son abattage impressionnant au rebond (4 rebonds offensifs de moyenne contre le Heat) ou encore cocorico le seul frenchy qui a joué pendant ces playoffs : Ian Mahinmi qui a sorti son meilleur match (et un magnifique buzzer beater) pour le titre (4 points 3 rebonds). Un succès collectif acquis dans la douleur et largement mérité !

 

Contrairement aux Mavs, le Heat n’a pas su garder son niveau de jeu quand il le fallait.

Lebron est K.O., et reste une reine sans couronne!

Lebron James n’a pas été clutch (2.2 points de moyenne sur le 4ème quart), Wade, épuisé, s’écroule lors du match 6 (17 points 6/16 aux shoots) et Bosh même s’il a été propre, n’a pas vraiment pesé pour son équipe (19 points à plus de 50% aux shoots sur les deux derniers matchs). Et vu que leur banc a retrouvé la forme de la saison régulière (à part le retour d’Eddie House qui marque 9 points à 50% à 3 points), le Heat n’a jamais su faire la différence quand il le fallait et n’a plus que ses yeux pour pleurer, et déjà penser à l’année prochaine !

Cette année les playoffs ont été splendide, et je voudrai dire encore bravo aux Mavs qui ont gagné avec une bonne persévérance !

 

Le changement de sujet de la semaine : la Draft 2011

Vu qu’après les playoffs c’est le calme plat sur la planète basket, la NBA a eu la bonne idée de mettre sa Draft juste après les phases finales. Zoom sur les 10 premiers choix pressentis par le site http://draftexpress.com.

1)      Kyrie Irving (Cavaliers) Chances de réussites en NBA 9.5/10. Les Cavaliers ne peuvent pas passer à côté de ce futur grand, même s’il a vécu une saison à Duke tronquée par les blessures, Kyrie a le plus gros potentiel de cette draft qui n’a pas l’air très élevée niveau talent pur.

2)      Derrick Williams(Minnesota) Chances de réussite en NBA 7/10. Un autre Derrick, mais pas le même style de jeu. Pendant que D-Rose offre un combiné rapidité-culot, lui ne se contente que du culot et de sa force physique. S’il se met au travail peut devenir un vrai bon joueur, mais vu qu’il est plus Lebron que Dirk, pas sûr qu’il perce un jour, surtout qu’il sera encadré par Michael Beasley…  A sorti des bonnes perf avec Arizona (19.5 points 8.3 rebonds)

Derrick Williams : du talent mais pas de cervelle?

3)      Brandon Knight (Jazz) Chances de réussite en NBA 8.5/10. Avec Kentucky, il s’est hissé au Final Four pour s’y échouer contre UConn, futur vainqueur. Un mental de leader malgré une tendance à s’effacer quand ça commence à chauffer.

4)      Jonas Valanciunas (Cavaliers) Chances de réussite en NBA 6.5/10. Jonas est l’un de ces joueurs qui ne peuvent exister en NBA avant de se renforcer physiquement. Comme ces homologues européens, a tendance à s’écarter de la peinture malgré sa très grande taille (2m13). Ca sent quand même le flop !

5)      Kemba Walker (Raptors) Chances de réussite en NBA 9/10. Le dernier MOP est le joueur qu’il faut aux Raptors : un couillu plein de talent sur qui personne ne veut miser à cause de sa taille (1m80), mais sur qui on peut bâtir une équipe. Est déjà un killer alors qu’il n’a jamais mis le pied en NBA.

6)      Enes Kanter (Wizards) Chances de réussite en NBA 8.5/10. Même s’il a vécu une saison blanche à cause de problèmes avec la NCAA, le turc a passé son année avec Tim Grover, le préparateur de Jojo. Va vouloir botter quelques culs américains.

7)      Jimmer Fredete (Kings) Chances de réussites en NBA 7/10. Le meilleur joueur NCAA a laissé beaucoup de septiques par rapport à son adaptation à la NBA, mais il semble avoir mis tout le monde d’accord après les tests physiques. Peut devenir un des meilleurs shooteurs de la ligue.

8)      Jan Vesely (Pistons) Chances de réussite en NBA 8/10. Mon chouchou : un peu un Blake Griffin européen qui a des qualités physiques hors normes. Doit se doter d’un shoot s’il veut réussir

9)      Kawhi Leonard (Bobcats) Chances de réussite en NBA 7/10. Un très bon défenseur et rebondeur mais un peu limité à plus de 4m du cercle. Sera un très bon 6ème homme en énergizer !

10)   Marcus Morris (Bucks) Chances de réussite en NBA 7.5/10. Même s’il est un peu limité niveau QI basket, il a un très bon fade-away jumper dos au panier et se donne au rebond et en défense. Le parfait complément d’Andrew Bogut !

 

Le top5 de la semaine : le pire des playoffs

Ces playoffs maintenant finis, on peut faire une petite séquence flashback et voir les moments les plus marquants de cette saison 2011.

5) Dorris Burke : en plus de nous casser les oreilles sur 2k11, il faut qu’elle présente en plus les matchs sur ESPN… Faut leur demander ce qu’ils lui trouvent à celle là !

4) Zach Randolph : on pensait le joueur très fort, mais détruire à lui seul les Spurs et arracher le Game 7 aux Thunder, ça c’est du joueur. Et faire ça avec une détente de 10cm et 15% de masse grasse, ça c’est la classe !

3) Les Spurs : tomber dès le premier tour contre les Grizz pour des vieux briscards, ce n’est pas cool… Surtout que j’avais parié sur eux bo***l de m***e de c**r ! (MODE CENSURE OFF)

2)  Dwayne Wade et Lebron James : on savait la Queen très forte pour faire la java quand il marque un panier style Ocho Cinco ou MJD fallait vraiment pas qu’il entraine D-Wade avec lui… Ah les fréquentations peuvent changer un homme !

1) Le protège dents de Dirk : Nowitzki a la classe sur un terrain, mais faut lui dire de retirer ce foutu protège dents, et surtout de le mâchouiller quand il marque, en plus d’être dégoûtant, on a l‘impression qu’il est parti nager sous l’océan avec un tuba !

La vidéo de la semaine: Dallas is the Champ!


Cette fois, no comment et on s’incline!

Merci de votre lecture et à dans 2 semaines, je prens un peu de repos bien mérité! ;)

 

 


Poster un Comm'...

Tu peux insérer des smileys en cliquant dessus :

Nous vous rappelons que tout commentaire sera controlé préalablement à sa mise en ligne.
Nous vous prions de respecter les termes décrits dans l'avertissement.
Votre adresse IP pourra être enregistrée.

Déjà 1 commentaire :

  1. SIMO34
  2. Toujours aussi bon ! Bon, toujours aussi subjectif aussi et quand on est pas fan des Mavs dur de lire mais on ne peut nier la part de vrai…
    Merci des précisions de statistiques (ex : Eddie House, toujours bon de savoir qu’il shoot à 50% derrière l’arc etc…) bref au top niveau régularité !!

    le 16 juin 2011 à 8 h 11 min